Catégories
général

Arrivée au Pérou

Ben voilà, nous avons quitté la Bolivie mardi. Il faisait beau, on avait passé la journée à Copacabana, charmante petit village au bord du lac Titicaca.

C’était bien Copacabana. On y est resté 2 jours pour voir ce fameux lac le plus haut du monde, ses îles du soleil et de la lune (très importantes dans la religion Inca). C’est là que venaient en pèlerinage le roi Inca lors du solstice d’hiver (mi-juin). Mais depuis les espagnols sont arrivés, et ont tout fait pour imposer le christianisme… C’est pour cela qu’à Copacabana se trouve une gigantesque église. Et devant on peut faire baptiser son camion (arroser de bière), charmante coutume.

On a aussi compris (enfin) pourquoi il y avait tant de blocages de route en Bolivie. Depuis environ un mois, les compagnies pétrolières ne livrent plus qu’au compte-goutte le gaz, si important dans la vie de tous les jours (cuisine, chauffage). Les Boliviens viennent donc chaque matin s’aligner avec leurs bobonnes de gaz vides et attendent les camions de livraison. Et comme il sont parfois plus de 300 à faire la queue, ils bloquent les routes ne laissant passer que les camions de bonbonnes gaz. Il paraît que cela explique pourquoi ils ont un nouveau président par année… Et dire que la Bolivie doit être le deuxième pays au monde en ressource gazière, ils n’en ont pas assez pour eux à cause des compagnies pétrolières étrangères. Et ce bras de fer existe car les Boliviens ne veulent pas changer la loi sur l’exploitation du gaz…

Bref, nous avons quitté la Bolivie avec un très bon souvenir malgré tout. Arrivé au Pérou, faire tamponner le passeport, tac tac, ça c’est fait. Plus que quelques heures de route avant Puno, toujours au bord du lac Titicaca. Et soudain, petit problème technique: embrayage cassé. Et hop, ni une ni deux, moteur démonté, sortir la boîte à vitesse, changé les pièces… le tout en 2 bonnes heures au milieu de nul part! Ils sont fort ces chauffeurs Boliviens!

Puno, première ville du Pérou que nous n’avons pas visitée. Car nous prenions un autre bus pour Cuzco (qui s’écrit Cusco en espagnol). Et avec les 2 heures de retard, pas question de s’éterniser. Mais nous avons appris à notre grand étonnement que nous avions plus de temps que prévu car… il y a une heure décalage horaire! L’air con en demandant à l’hôtesse pourquoi le bus n’était pas encore là…

Pour l’anecdote, nous avons fait de la contrebande de couverture en alpaga. Dans le bus, nous avons demandé si il était possible d’avoir des couvertures. Après quelques minutes, on nous amenait de magnifiques couvertures. Plus tard, une dame assise à côté de nous expliquait à d’autres touristes que ces couvertures allaient être revendues à Cuzco. Elles allaient ainsi passer les contrôles plus facilement…

Cuzco, ville magnifique et touristique! Mais pour l’instant la météo n’est pas de la partie, ce qui explique que lorsque que nous avons découvert un petit resto sympathique, nous avons essayer un plat bien péruvien:

Miam, comme ça passe bien un bonne fondue! On l’avait bien méritée celle-là, 7 semaines qu’on l’attendait!

Et pour le dessert, une autre spécialité locale: la fondue au Toblerone!

Juste trop bon! Maintenant on doit résister chaque jours pour ne pas retourner dans ce resto!

Une réponse sur « Arrivée au Pérou »

Coucou les aventuriers ! Profitez bien des quelques jours qu’il vous reste et mettez-vous en plein la tête et le coeur !! Le retour à la réalité risque d’être dur :-)
Donnez-nous encore de vos nouvelles, et surtout plein de photos !! Avez-vous avez fait le trek jusqu’à Inca Huasi et le Macchu Picchu ?
En tout cas vous m’avez bien fait envie, le Chili est la destination de découvertes l’année prochaine…
Je me réjouis de voir toutes vos photos. Mille gros becs et bonne fin de voyage, profitez bien tous les deux.

Répondre à Zel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.